Frapper n’est pas élever

L’éducation sans violence corporelle étant au cœur du débat ces derniers temps, j’apporte ma petite pierre (que dis-je, mon gravier) à l’édifice.

Que la main parentale, faite pour guider et caresser, ne soit pas un outil de violence et un instrument de crainte.

Je vous invite à lire ce billet de Mademoizelle : il n’y a pas de petite claque.grandir sans violenceJe ne passe pas à travers les mailles du filet, je suis concernée. En congé parental avec deux enfants de 2 ans et demi et 1 an, 24h/24 7j/7 avec eux, il m’est arrivé des centaines de fois d’avoir envie de taper, d’avoir des pulsions de violence, d’être à deux doigts d’aller contre mes convictions. J’ai eu peur de moi. Je n’ai jamais été vraiment violente avec mes enfants, mais je regrette cependant certains gestes trop brutaux que j’ai eu envers eux.
Et c’est la première étape : PRENDRE CONSCIENCE. Il y a toujours une alternative à une simple tape.

Méditons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s