Portage et césarienne

IMG_0391

Le saviez-vous ?

Dans la continuité du post sur la césarienne d’il y a 10 jours, voici une nouvelle informations sur le sujet.

J’ai réalisé cette illustration à l’initiative de Calindekoala qui est une mine d’information sur le portage.
Allez vite découvrir son post du jour, dans lequel elle explique comment il est possible de porter son bébé, après avoir accouché par césarienne.

Nous espérons toutes les deux que cette information sera utile à plein de mamans qui se posaient la question, ou qui pensaient que c’était impossible.

Faites circuler l’info !

Accoucher par césarienne c’est accoucher

Don’t tell that woman she didn’t give birth.

Celui là je voulais le faire depuis très longtemps. Il ne me concerne pas personnellement mais je sais que beaucoup de mamans, qui ont ont dû mettre au monde leur enfant par césarienne, sont profondément blessées et souffrent intérieurement lorsqu’on suggère qu’elles n’ont pas accouché. Elles ont déjà leur douleur physique à supporter, pas besoin de leur rajouter le poids des mots.

Quelque soit la manière dont notre enfant est né, c’est nous qui l’avons mis au monde.

15 octobre : Journée internationale de sensibilisation au deuil périnatal.

logo petite plume

Ici, la sensibilisation c’est toute l’année.
Mais pour cette date, je vous présente Ma petite plume qui a été créé par Julie, mamange de Théo. Après la publication de son livre (du même nom que sa page) et son passage dans l’émission « sept à huit », Julie continue d’y rendre hommage à son petit ange et de contribuer à briser le silence qui entoure ce sujet.

Quant à moi, je travaille en coulisses sur une bande dessinée sur le sujet, pour également contribuer à la sensibilisation au deuil périnatal. J’espère la sortir courant 2020.

 

 

2012-2019 avant après

progres1219

Le dessin de gauche, c’est quasiment le premier que j’ai fait lorsque, en 2012, je me suis achetée une tablette graphique bas de gamme sur un coup de tête.

A cette époque j’étais en congé parental, avec un bébé tout neuf et un bébé plus grand. J’étais plongée dans la maternité et le maternage proximal à un tel point que j’avais la sensation de me noyer.

Le dessin m’a sauvée.
Et puis il a changé ma vie. J’ai créé un blog, une page Facebook et j’ai partagé mes dessins. A cette époque qui aurait pu penser que j’en ferais mon métier ? Certainement pas moi.

Je rends hommage à mes balbutiements de gribouillage de 2012 aujourd’hui, par un « avant après ».
Car la plus belle récompense de ces 6 ans de travail, c’est de voir les progrès que j’ai pu faire. Et d’imaginer ceux que je constaterai dans 6 ans.