Portrait de famille illustré #134

Bonjour les amis,

Une nouvelle semaine commence, bien chargée comme je les aime.

A dessiner vos familles et vos projets.

Et d’autres projets aussi, certains que vous connaissez, d’autre que vous connaitrez tout bientôt.

Je vous souhaite que cette semaine soit douce et belle !

Semaine mondiale de l’allaitement maternel #5


Pour ce dernier jour de de la SMAM en décalé, j’avais trop trop envie de vous montrer un extrait de la bande dessinée sur laquelle je travaille en ce moment.

Ce sera une histoire fictive sur l’allaitement, bourrée d’anecdotes, de tips, de moments drôles ou émouvants, de graines semées au vent de la bienveillance de chacun.


C’est un projet que j’aime très fort et que j’ai trop hâte de pouvoir vous présenter lorsqu’il sera prêt.Les précommandes sont prévues pour la fin 2022 aux éditions Ailes & Graines.


Aujourd’hui je vous montre un petit extrait du séjour à la maternité et de la montée de lait impressionnante 😊


N’hésitez vraiment pas à partager pour que ce projet soit connu !


Merci pour cette belle SMAM 🤍🤍🤍

Semaine mondiale de l’allaitement maternel #4

Semaine mondiale de l’allaitement maternel (en décalé), jour 4.


L’allaitement maternel ce n’est pas qu’une affaire de nourriture.


🟡 Un bébé a un besoin intense de succion. Ce mécanisme lui permet de s’apaiser, de s’endormir, de soulager des douleurs (comme celles du ventre par exemple), de se rassurer, de se consoler.C’est pour cela qu’un bébé allaité peut sembler être parfois « trop souvent » au sein, en réalité c’est qu’il peut ressentir l’un de ces besoins.


🟡 Le lait maternel, qui évolue tout seul en même temps que le bébé pour être parfaitement adapté aux différentes étapes de sa croissance, contient des anticorps importants pour prévenir toutes les petites maladies infantiles qui peuvent paraitre anodines mais se transforment parfois en cauchemar (du mouchage de nez épique jusqu’au passage aux urgences).


🟡 Un dernier exemple (parmi d’autres, ceci n’est pas exhaustif) : l’allaitement maternel agit également sur la maman. Lorsque le bébé tète après la naissance, cela provoque de petites contractions qui aident à ce que l’utérus reprenne sa taille initiale plus rapidement. Allaiter longuement (au moins 6 mois) réduit aussi les risques de cancer du sein.


Connaissiez-vous tous ces aspects de l’allaitement maternel ? En connaissez-vous d’autres ?


PS : je le redis pour que ce soit bien clair, tous mes posts sont informatifs et dans un but de sensibilisation. Personne ne porte de jugement sur qui que ce soit. Je ne fais pas partie de la team « pro allaitement agressif », bien au contraire. Ce genre de comportement me hérisse. Je rappelle donc que parler de l’allaitement n’est pas une culpabilisation de celles qui n’ont pas/n’ont pas pu/n’ont pas voulu allaiter.

Merci de votre bienveillance 🤍


Semaine mondiale de l’allaitement maternel #2

Semaine mondiale de l’allaitement maternel (SMAM en décalé) jour 2.


Le co-allaitement, connaissez-vous ?C’est le fait d’allaiter plusieurs enfants en même temps. Cela peut-être des jumeaux bien sûr, mais également le bambin et le nouveau-né.

Cela n’est pas toujours possible (parfois, pendant la nouvelle grossesse, le bambin se détourne du sein) mais quand ça l’est, c’est quelque chose de magnifique à vivre.


Les deux enfants se partagent l’or blanc de leur mère et le lien lacté est si fort.

Autrefois, les nourrices co-allaitaient : elles continuaient de nourrir leur bébé tout en nourrissant celui de la personne qui l’employait.

Et on appelait ces enfants des « frères de lait ». 🤍🤍🤍

Semaine mondiale de l’allaitement maternel #1

Comme promis aujourd’hui je commence la SMAM (semaine mondiale de l’allaitement maternel) en décalé ! 🤍

J’ai consacré la semaine dernière à la sensibilisation au deuil périnatal ⭐ (même si ici c’est toute l’année) pour ne pas tout mélanger.


Ce visuel date de 2016. En réalité j’aurais pu vous trouver des dessins d’allaitement datant de 2013 car c’est un des premiers sujets que j’ai abordé, mais il est possible que j’ai un peu de mal à les assumer désormais 😁


Et si vous postiez vos plus belles photos de tétées en commentaire sur mon post FB ? 😍

15 octobre : journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal


On ne sait pas toujours comment réagir face à quelqu’un qui a perdu un enfant (que ce soit en début ou fin de grossesse, à la naissance ou après la naissance).


On a si peur de dire ce qu’il ne faut pas ou de raviver la douleur qu’on préfère ne rien dire.Mais ne rien dire c’est pire.


Voici quelques pistes de messages que vous pouvez adresser à des paranges. Ce n’est pas exhaustif bien sûr. Si des paranges souhaitent la compléter ci-dessous il ne faut surtout pas hésiter.


La parole aux paranges : qu’auriez-vous aimé qu’on vous dise ou qu’aimeriez-vous toujours que l’on vous dise ?


Et vous, entourage des paranges, n’hésitez pas à les taguer ci-dessous pour leur adresser un gentil mot.


Encore bravo pour tous vos partages de la semaine, vous avez clairement contribué à la sensibilisation ! ⭐💛🤍

Semaine de sensibilisation au deuil périnatal #4

Au fil de toutes ces années pendant lesquelles vous m’avez confié vos témoignages lors de la réalisation de vos portraits de famille, j’ai été fortement sensibilisée à ce qui vous faisait souffrir.

C’est ce que j’ai tenté de retranscrire dans ma bande dessinée « L’or du soir qui tombe ».

Dans le premier extrait, Roxane s’écroule dans les bras de sa maman en lui expliquant que non, elle ne peut pas tourner la page, non elle n’a pas plein de belles choses à vivre. Ce n’est pas ce qu’elle a besoin d’entendre. Elle veut parler de son petit bébé garçon, elle veut dire son prénom, elle a besoin qu’on reconnaisse son existence, qu’on n’oublie pas.

Dans le second extrait, Charles et Roxane se rendent sur la tombe de leur petit ange pour lui annoncer la grande nouvelle : il va être grand frère ! Mais l’enfant qui arrive après l’ange ne le remplacera jamais. Il s’ajoute à cette famille qui existe déjà, il complète la fratrie.

J’espère que ces deux petites graines semées au vent de vos partages germeront dans les cœurs de ceux qui ne savent pas.

Doux baisers à vos étoiles filantes ⭐

Semaine de sensibilisation au deuil périnatal #3


Pourquoi cette sensibilisation est-elle si importante ?


Parce que les paranges sont invisibilisés par la société. Ils ont un grand besoin d’être reconnus. La meilleure preuve de cela étant l’absence totale d’un mot les désignant dans le dictionnaire. Les enfants qui n’ont plus leurs parents ont leur mot, eux : des orphelins. Pourquoi l’inverse n’existerait pas ? Que ce soit le mot « parange » ou « parent orphelin » ou autre, ce n’est pas le plus important sans doute. L’important c’est la reconnaissance de leur existence.


Leur invisibilité les amène au silence, à la solitude, à l’incompréhension et les maladresses de leur entourage…A la mort de leur enfant, s’ajoute la disparition de leur histoire. Ils ne seront plus jamais les mêmes après cela, un petit morceau de leur cœur sera pour toujours entre ciel et terre.


Un mot, une attention, un geste vers eux, cela change tout.


Visuel de 2020