Semaine de sensibilisation au deuil périnatal #4

Au fil de toutes ces années pendant lesquelles vous m’avez confié vos témoignages lors de la réalisation de vos portraits de famille, j’ai été fortement sensibilisée à ce qui vous faisait souffrir.

C’est ce que j’ai tenté de retranscrire dans ma bande dessinée « L’or du soir qui tombe ».

Dans le premier extrait, Roxane s’écroule dans les bras de sa maman en lui expliquant que non, elle ne peut pas tourner la page, non elle n’a pas plein de belles choses à vivre. Ce n’est pas ce qu’elle a besoin d’entendre. Elle veut parler de son petit bébé garçon, elle veut dire son prénom, elle a besoin qu’on reconnaisse son existence, qu’on n’oublie pas.

Dans le second extrait, Charles et Roxane se rendent sur la tombe de leur petit ange pour lui annoncer la grande nouvelle : il va être grand frère ! Mais l’enfant qui arrive après l’ange ne le remplacera jamais. Il s’ajoute à cette famille qui existe déjà, il complète la fratrie.

J’espère que ces deux petites graines semées au vent de vos partages germeront dans les cœurs de ceux qui ne savent pas.

Doux baisers à vos étoiles filantes ⭐