Le babyblues (ou dépression post partum)

Le baby-blues (ou DPP dépression post-partum) n’est ni une mode, ni un coup de fatigue.

C’est une réelle dépression de la jeune mère, qui peut subvenir dès la naissance de son enfant, ou quelques temps après.

Elle peut tomber sur n’importe qui, même sur une maman qui attendait son enfant avec impatience et bonheur, sur une maman qui a vécu un accouchement rêvé, sur une maman qui a déjà eu des enfants sans faire de DPP.

Ça ne prévient pas. Ça parait inexpliqué, sans bonne raison. Mais c’est réel et à prendre au sérieux.
Car ce n’est pas une fatalité. Avec de l’aide et un suivi, la maman s’en sort vite.

Chères mamans qui traversez cela, qui pleurez sans raison, qui broyez des idées très sombres, qui ressentez des angoisses et/ou qui tombez dans une tristesse profonde : ne culpabilisez pas ! Vous n’y êtes pour rien, demandez de l’aide.

Vous pouvez appeler le numéro mis en place par Enfance & Partage : 0800 00 34 56

Un article pour en savoir plus ici.

Edit : Suite à plusieurs commentaires je réalise que je n’ai pas été très claire. Le babyblues et la DPP ne sont pas exactement la même chose. Le babyblues peut intervenir quelques heures après l’accouchement et les jours d’après. La DPP peut intervenir jusqu’à plusieurs mois (ou années) après la naissance. Le reste de mon message s’applique aux deux cas.