15 octobre : journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal


On ne sait pas toujours comment réagir face à quelqu’un qui a perdu un enfant (que ce soit en début ou fin de grossesse, à la naissance ou après la naissance).


On a si peur de dire ce qu’il ne faut pas ou de raviver la douleur qu’on préfère ne rien dire.Mais ne rien dire c’est pire.


Voici quelques pistes de messages que vous pouvez adresser à des paranges. Ce n’est pas exhaustif bien sûr. Si des paranges souhaitent la compléter ci-dessous il ne faut surtout pas hésiter.


La parole aux paranges : qu’auriez-vous aimé qu’on vous dise ou qu’aimeriez-vous toujours que l’on vous dise ?


Et vous, entourage des paranges, n’hésitez pas à les taguer ci-dessous pour leur adresser un gentil mot.


Encore bravo pour tous vos partages de la semaine, vous avez clairement contribué à la sensibilisation ! ⭐💛🤍